Chambéry: la section de recherches, un outil d’élite pour lutter contre la criminalité locale

La disparition d’Arthur Noyer (ici la reconstitution réalisée en mars 2019 en compagnie du suspect Nordahl Lelandais) est une des grosses affaires récentes de la SR.
La disparition d’Arthur Noyer (ici la reconstitution réalisée en mars 2019 en compagnie du suspect Nordahl Lelandais) est une des grosses affaires récentes de la SR.

Homicides. Incendies criminels. Grand banditisme. Escroquerie en bande organisée… Mieux vaut avoir le cœur bien accroché et le cerveau bien fait pour travailler à la section de recherches de Chambéry, sorte d’unité d’élite de la gendarmerie à qui l’on confie les dossiers judiciaires les plus graves ou les plus complexes. Ou les deux à la fois.

Dans la cité ducale, la SR occupe un étage de la caserne de la rue de Sonnaz. C’est donc ici que le téléphone sonne, lorsqu’un crime d’une ampleur hors norme se produit sur le territoire des deux Savoie, et plus largement dans le grand Sud-est en cas de besoin exceptionnel. Affaires Flactif, Chevaline, plus récemment la disparition d’Arthur Noyer assassiné par Nordahl Lelandais (lire ci-contre) : les enquêteurs de la SR sont connus pour ces dossiers médiatisés, ils en mènent aussi bien d’autres, au quotidien, de façon plus discrète.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite