Dans le Chablais, ils se battent pour ouvrir les remontées « le plus tôt possible »

Pour retourner sur les pistes à Noël, 25000 personnes, dont de nombreux élus, ont signé une pétition intitulée  Cet hiver, je skie!
Pour retourner sur les pistes à Noël, 25000 personnes, dont de nombreux élus, ont signé une pétition intitulée Cet hiver, je skie! - Patrick Brault/Abondance

Mardi 24 novembre. 20 heures. Le monde s’écroule pour l’ensemble des acteurs économiques de montagne. Ce soir-là, devant leur télévision, ils écoutent Emmanuel Macron balayer d’une courte phrase tous leurs espoirs : pouvoir ouvrir les domaines skiables pour les fêtes. «  Douche froide  », «  coup de massue  », «  situation dramatique  » : dans le Chablais, les premières réactions ne se font pas attendre. Très vite, même, une mobilisation se dessine, incarnée par ces élus et ces professionnels qui refusent la résignation. Du moins jusqu’à la prochaine rencontre avec le Premier ministre, le 11 décembre, au sujet de l’ouverture des stations.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite