Ferney-Voltaire : un exhibitionniste interpellé et condamné

L’homme a été jugé et condamné au tribunal de Bourg-en-Bresse.
L’homme a été jugé et condamné au tribunal de Bourg-en-Bresse.

Il était coutumier d’exhibitions, notamment dans les bus de la ligne F qui relie Ferney-Voltaire à Genève.

L’homme, âgé de 52 ans, né a Lima (Pérou), a une nouvelle fois sévi le 5 novembre dernier dans un magasin d’alimentation à Ferney-Voltaire. Il a d’abord bousculé une adolescente qui a senti qu’on lui passait une main aux fesses.

Elle a rapidement pris la fuite pour rejoindre des amies restées à l’extérieur. «  Je ne lui ai pas caressé les fesses avec la paume mais avec le revers de la main… », tente-t-il de se justifier face au juge. C’est en repassant un court moment plus tard devant l’entrée du magasin que les jeunes filles ont aperçu l’individu qui avait sorti son sexe de son pantalon et se masturbait à proximité du rayon fruits et légumes. Une caissière a alerté son directeur qui a pris l’homme par le col pour l’éjecter du magasin Celui-ci a été repéré un peu plus loin par une caméra de vidéosurveillance et interpellé par les gendarmes.

Coutumier du fait

L’enquête a permis de déterminer que l’homme s’était livré à de tels agissements au moins à trois reprises dans les bus. Il effleurait ses victimes en s’asseyant près d’elles et commençait à se masturber en cachant son geste du regard des autres passagers à l’aide du journal. Une « technique » que lui aurait apprise un ami Péruvien, c’est du moins ce qu’il a déclaré aux enquêteurs. En septembre 2019, un chauffeur aidé de passagers l’avait également éjecté du bus manu militari.

Dans le cadre de l’enquête, une expertise psychiatrique a été commandée. L’homme, sous curatelle, présente une fragilité mentale et, selon l’expert, il existe chez lui un vrai risque de récidive. Il passe son temps entre Genève et le Pays de Gex et dit avoir franchi la frontière pour venir soigner en France une grave maladie.

Le parquet a requis un an de prison dont six mois avec sursis avec mandat de dépôt. Il a finalement été condamné à dix-huit mois de prison dont huit avec sursis.