Pays bellegardien: les témoignages que La Décennie Sombre a suscités

Une vue de l’exode de mai-juin 1940.
Une vue de l’exode de mai-juin 1940.

Début décembre 2019, le groupe Mémoire de Valserhône publiait l’ouvrage La Décennie Sombre sur l’histoire de Bellegarde entre 1939 et 1949, la guerre, l’occupation, la Résistance, la Libération et la reconstruction, sur la base du fonds photographique Allais et de moult documents inédits. Suite à la parution du livre, tiré à 3000 exemplaires grâce à la contribution de la mairie, et dont 2500 exemplaires ont déjà été vendus, de nombreux nouveaux témoignages et informations ont afflué vers les auteurs, qui ne rêvent déjà que d’une réédition augmentée et enrichie. Des éléments que, malgré la crise sanitaire et la mise en sommeil du groupe, nous sommes aujourd’hui à même de rendre publics ; notamment ceux concernant un phénomène qui n’est pas abordé dans le livre, à savoir celui des enfants perdus, évacués, placés ou orphelins.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite