Chambéry: un suspect arrêté et mis en examen après l’agression sur le campus

L’agression avait eu lieu le 5 octobre 2020 sur le campus de Jacob-Bellecombette près de Chambéry.
L’agression avait eu lieu le 5 octobre 2020 sur le campus de Jacob-Bellecombette près de Chambéry.

Un dénouement, après une dizaine de jours d’angoisse. L’auteur présumé de la violente agression dont a été victime une étudiante sur le campus de Jacob-Bellecombette, lundi 5 octobre, a été interpellé, confie ce vendredi 16 octobre le procureur de Chambéry, Pierre-Yves Michau.

La jeune femme âgée d’une vingtaine d’années avait déposé plainte au commissariat de police de Chambéry, pour signaler une agression. Étudiante à l’Université Savoie Mont Blanc (USMB), elle affirmait qu’un individu lui avait serré le cou alors qu’elle venait de monter dans sa voiture, en plein après-midi sur un parking près de la bibliothèque. Elle avait réussi à s’enfuir, échappant à son agresseur.

Un délinquant sexuel connu de la justice

L’individu a donc été confondu suite à « l’excellent travail », appuie le Parquet, de la sûreté départementale de Chambéry. L’homme âgé de 39 ans est un délinquant sexuel connu de la justice, il a déjà été condamné pour viol et pour agressions sexuelles dans la région, la dernière fois en 2015. Il avait été condamné à une peine de prison ; il avait été libéré depuis peu, au moment de cette récidive, début octobre 2020.

Présenté à un juge d’instruction, l’homme n’a pas souhaité répondre aux questions qui lui étaient posées. Il a été mis en examen pour tentative de viol, et placé en détention provisoire. La victime, quant à elle, entame un suivi psychologique, qui permettra d’évaluer l’ampleur du traumatisme subi.