Excenevex : pour les campeurs, l’Oiseau ne chantera plus

Josette Breton a pendant un moment jonglé entre la gestion du camping et les coups de mains à la pension de famille des Ombrages.
Josette Breton a pendant un moment jonglé entre la gestion du camping et les coups de mains à la pension de famille des Ombrages.

Dans le grand jardin de la villa Rosa, jonché de feuilles aux teintes automnales, le temps semble comme figé. Une vieille caravane blanche campe seule au milieu des herbes, comme enracinée. L’une des reliques du «Chant d’Oiseau«. Un camping historique d’Excenevex qui, après avoir fait office pendant un demi-siècle de seconde maison pour plus d’un vacancier, a définitivement fermé ses portes il y un an exactement.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite