Cruseilles : l’audit financier publié lors du dernier conseil

Aurélie Pagnon a fait une description détaillée de l'audit financier.
Aurélie Pagnon a fait une description détaillée de l'audit financier.

En avant-première, lors du conseil municipal mardi 6 octobre, la maire Sylvie Mermillod avait invité Aurélie Pagnon du cabinet KPMG afin de restituer l’audit financier demandé dès la mise en place de la nouvelle équipe municipale. Et, durant une bonne heure, Aurélie Pagnon a parlé, chiffres à l’appui, d’épargne brute de gestion, de capacité d’autofinancement ou d’endettement. Premier constat, les charges de gestion ont eu un accroissement constant, + 4 % annuel, un niveau qui est toutefois inférieur à la moyenne nationale. Les recettes de gestion ont par contre diminué à cause notamment des dotations de l’Etat en baisse. Aurélie Pagnon fera également remarquer que la fiscalité de la commune est très basse par rapport à la moyenne nationale.

17 millions d’investissements à fin 2019

Durant le mandat de l’équipe précédente, les investissements se sont élevés à dix-sept millions, et culmineront à vingt-deux millions fin 2020, d’où un recours à l’emprunt, qui, dès 2020, va « manger » la marge d’autofinancement par le biais des remboursements des annuités. Sans dépenses ou recettes exceptionnelles, chaque année, les recettes de gestion devraient augmenter de 30.000 euros et les dépenses de 70.000 euros, soit un déficit de 40.000 euros.

Démission de Christian Bunz

Après avoir ouvert la séance du conseil, Sylvie Mermillod a informé l’assistance que Christian Bunz avait démissionné du conseil municipal. Elle l’a remercié pour son engagement au service de la collectivité durant de nombreuses années. Onze délibérations étaient au programme, la majorité ayant été votée à l’unanimité. Les plus probantes concernaient la révision du PLU et la création d’un conseil municipal des jeunes. Au chapitre des informations diverses, Sylvie Mermillod a annoncé que le fonds de commerce de la chocolaterie avait été mis aux enchères ; enchères remportées par une société qui fabrique des Sushi, The Sushi Company à Saint-Julien-en-Genevois. S’en suivi une discussion au sujet du montant du loyer.

Comment enrayer ce déficit chronique ?

A l’issue de la restitution de l’audit, Sylvie Mermillod a remercié Aurélie Pagnon pour son travail et ses explications. Et, selon les orientations de KPMG, elle a défini plusieurs axes de travail afin de réduire les dépenses et augmenter les recettes, à savoir une gestion rigoureuse, une éventuelle hausse de la fiscalité à discuter avec la population et le recours aux subventions.