Sénatoriales en Savoie : Martine Berthet et Cédric Vial élus grâce au désistement de Michel Dantin

Martine Berthet et Cédric Vial siégeront au Palais du Luxembourg.
Martine Berthet et Cédric Vial siégeront au Palais du Luxembourg.

Finalement, grâce au désistement de Michel Dantin (qui s’est retiré à l’issue du premier tour), il n’y a pas eu de grande surprise lors des élections sénatoriales du 27 septembre en Savoie.

Si, à l’issue du premier tour, la gauche pouvait espérer ravir un siège grâce à l’excellent score d’André Vairetto – il était alors en position éligible avec 422 voix, derrière Martine Berthet (491) mais devant le tandem Vial-Dantin (399) –, le retrait de l’ancien maire de Chambéry s’est naturellement traduit par un report des voix de droite en direction de Martine Berthet (LR) et de Cédric Vial (DVD).

Dès lors, le second tour était quasiment dénué de tout suspens. L’ancienne maire d’Albertville, et sortante, s’est envolée, raflant 613 bulletins (soit 51,13 % des suffrages), et celui des Échelles a doublé in extremis André Vairetto (577 voix contre 536) pour compléter le binôme. Il remplacera donc son homonyme, l’ancien sénateur Jean-Pierre Vial, sur les bancs du palais du Luxembourg.

Suivent, assez loin derrière, Claudie Léger (195 voix), Brice Bernard (74 voix) et Catherine Ferrari (16 voix).

Jean-Luc Hochard, Ludovic Vuillermet, Florian Penaroyas, Nicole Guilhaudin et Pierre Biguet avaient, pour leur part, été éliminés au premier tour.

Pour rappel, 1231 grands électeurs ont pris part à ce scrutin et les deux sénateurs savoyards sont élus pour six ans.