Scionzier : le projet de concasseur enterré

Scionzier : le projet de concasseur enterré

Le torchon brûle entre Stéphane Pépin et une partie de ses administrés. À l’origine du conflit, l’implantation programmée d’une plate-forme de matériaux inertes sur des parcelles vendues in fine par la mairie, portée par la société Romand TP. Dès l’émergence du dossier et sa mise sous enquête publique s’est formée un groupe de réfractaires réunis au sein des collectifs anti-pollution Cluses et du Chamberon, du nom de l’emplacement en question.

Un dossier traité par l’ancienne municipalité et dont a hérité le maire actuel. La mobilisation contre ce concasseur, pointé pour les nuisances à venir, a réuni 500 signatures d’opposants.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite