Coronavirus : octobre et novembre seront ‘‘plus durs’’ selon l’OMS

L’OMS alerte sur un retour plus virulent de l’épidémie en octobre et novembre.
L’OMS alerte sur un retour plus virulent de l’épidémie en octobre et novembre. - © La Voix du Nord

Le directeur de la branche européenne de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), Hans Kluge, a affirmé lundi 14 septembre que le nombre de morts du Covid-19 allait probablement augmenter au début de l’automne. « Cela va devenir plus dur. En octobre, en novembre, on va voir une mortalité plus élevée », a-t-il déclaré à l’AFP. « On est à un moment où les pays n’ont pas envie d’entendre ce genre de mauvaises nouvelles, et je comprends », a ajouté Hans Kluge qui souligne la hausse importante des cas enregistrés en Europe. Si le nombre de morts quotidiens reste stable pour le moment, il risque d’augmenter à cause de la reprise de l’épidémie.

La cinquantaine d’états membres de l’OMS Europe se réunit les 14 et 15 septembre pour s’accorder sur une stratégie quinquennale et sur la réponse à la pandémie. Hans Kluge a toutefois voulu adresser un « message positif » en expliquant que la pandémie « va s’arrêter, à un moment ou à un autre ». En attendant, il préconise d’apprendre « à vivre avec cette pandémie. Et ça, ça dépend de nous. ».

Un nombre de contaminations record

Depuis plusieurs semaines, le nombre de cas remonte nettement en Europe, notamment en Espagne et en France. Plus de 51.000 nouveaux cas ont été rapportés pour la seule journée du vendredi 11 septembre dans les 55 pays de l’OMS Europe, plus que les pics observés en avril, selon les données publiques de l’organisation.

À l’échelle mondiale, l’OMS signalait dimanche 13 septembre 307.930 cas. Les hausses les plus importantes ont été constatées en Inde, aux États-Unis et au Brésil.