Neuf régions françaises sur la liste rouge suisse, la Haute-Savoie et l’Ain pas concernés

En rouge, les neuf régions placées sur la liste rouge suisse.
En rouge, les neuf régions placées sur la liste rouge suisse.

Vendredi 11 septembre, le Conseil fédéral suisse, à Berne, a décidé de placer sur liste rouge neuf régions françaises. La Haute-Savoie et l’Ain ne sont pas concernés par ces restrictions avec obligation de respecter une quarantaine.

A partir de lundi 14 septembre, les personnes en provenance des Hauts-de-France, d’Île-de-France, de Normandie, des Pays de la Loire, du Centre-Val de Loire, de Nouvelle-Aquitaine, de l’Occitanie, de Provence-Alpes-Côte d’Azur et de Corse devront observer une quarantaine de dix jours en entrant sur le territoire suisse.

A lire aussi  :La France sur la liste rouge suisse, le spectre de nouvelles restrictions

A l’origine, la Suisse, et plus précisément, l’Office fédéral de la santé publique, plaçait des états sur liste rouge lorsqu’ils dépassaient les 60 cas de Covid-19 pour 100 000 habitants sur quatorze jours. La France a dépassé ce seuil depuis lundi 24 août, faisant planer la menace de nouvelles restrictions à la frontière genevoise.

A lire aussi : Pourquoi Berne temporise

Mauro Poggia, conseiller d’Etat en charge de la santé à Genève, prônait, fin août, dans nos colonnes : « Qu’on ne mette pas sur liste rouge un Etat avec qui l’on partage des frontières sauf si une situation régionale particulière le demande ». Il a été entendu comme tous les élus des cantons de Genève, de Vaud et leurs homologues français qui multiplient depuis les entrevues pour ne pas revivre la fermeture des frontières qui a paralysé le territoire transfrontalier au printemps.