Nantua : Pascal Brager, un pilier des services techniques prend sa retraite

Pascal Brager, au centre, avec son successeur Antoine Arrigoni (à gauche) et Walter Truchon, responsable des services techniques (à droite).
Pascal Brager, au centre, avec son successeur Antoine Arrigoni (à gauche) et Walter Truchon, responsable des services techniques (à droite).

Né à Lyon en 1957, l’intéressé qui réside à Giron a passé 27 années au sein de la Mairie de Nantua où « son travail, ses compétences notamment horticoles, sa disponibilité et sa discrétion ont été très appréciés au cours de toutes ces années au service des habitants de Nantua  » a souligné le maire-adjoint Renaud Donzel qui présidait cette réunion de départ.

Un vrai professionnel

Titulaire d’un brevet apprentissage agricole (option horticulture) et d’un brevet d’études professionnelles agricoles (option production florales), il est entré le 1er août 1992 en tant qu’agent technique stagiaire aux services horticulture et espaces verts de la ville de Nantua. « J’ai été embauché par Auguste Girod qui était alors maire-adjoint aux travaux du maire Henri Gorju.  »

Titularisé en 1993, il est promu au grade d’agent de maîtrise le 1er mai 2007. Au cours de sa carrière, il a exercé les fonctions de maître d’apprentissage et il fut durant de nombreuses années le référent pour l’entretien des terrains de sports.

Terminant sa carrière en qualité d’agent de maîtrise principal, il a été admis à la retraite le 30 septembre 2019 mais il est resté à titre contractuel jusqu’au 31 octobre dernier afin de préparer le passage de témoin à son remplaçant Antoine Arrigoni.

Une riche carrière

Auparavant, il avait notamment travaillé à Giron comme fromager ainsi qu’au centre accueil montagnard, à l’ONF, dans une jardinerie à Genève pendant 3 ans et au casino de Divonne-les-Bains comme jardinier durant 10 ans.

Emu, Pascal Brager a remercié toutes les personnes présentes et il a reçu divers présents de ses collègues de travail et des élus du conseil municipal.

Le Gironnais ne va pas rester inactif pour autant puisqu’il va continuer à s’investir dans sa commune comme bénévole au sein du comité des fêtes et de l’école de ski où tous les samedis d’hiver 80 enfants du secteur viennent pratiquer le ski de fond.