(VIDEO) Bassin annécien : le défi sportif de Ludovic Clavaud, atteint par la sclérose en plaques

Pour son défi sportif, Ludovic va rouler sur un vélo chargé à 40 kilos.
Pour son défi sportif, Ludovic va rouler sur un vélo chargé à 40 kilos.

THORENS-GLIÈRES

Cette année, Ludovic Clavaud avait «  besoin de bouger ». La crise sanitaire l’avait déjà contraint à abandonner son projet sur la Viarhôna en avril dernier. Aussi elle avait eu une emprise psychologique par rapport à son poste de responsable du site des Glières à la FOL 74 du fait des mesures imposées et réactualisées sans cesse, à cause du Covid, pour l’accueil des enfants sur le site.

De ce fait, il lui fallait « un défi sportif pour sortir de tout ça ».

Parcours adapté et adaptable

Mardi 1er septembre, Ludovic s’élancera, à vélo, depuis le Plateau des Glières pour rallier Saint-Raphaël, huit jours plus tard. Soit 650 kilomètres, sans assistance.

Atteint de sclérose en plaques depuis 2017, le président de l’association Glières en 205 a adapté son parcours à sa santé. « Le circuit a été fait pour éviter le maximum de dénivelés possible. Il reste 100 % adaptable, au jour le jour », rassure celui pour qui il ne s’agit « pas d’un effort surhumain » dans la mesure où il faisait du vélo avant que sa vie ne bascule et continue d’en pratiquer, tout comme le ski de fond, de la randonnée et du snowboard.

Si c’est bien en solitaire qu’il compte accomplir son défi, Ludovic ne sera pas seul pour autant sur la route. Sur son guidon, déjà bien alourdi par sa sonnette, sa lampe, son téléphone, son GPS, un boîtier orange faisant office de balise en cas de problème technique ou médical a été posé dessus. « Ça sécurise ton parcours et donc ton projet ».

Et puis, le Haut-Savoyard d’adoption a des connaissances prêtes à l’épauler en cas de besoin mais aussi par envie. « Sur la 4e étape, entre les Tourettes et Avignon, je serai accompagné par un copain. Ça reste ouvert à tous, si certains veulent rouler un moment avec moi. Il suffira de me contacter via les réseaux sociaux ».

Faire connaître la sclérose en plaques

Surtout, Ludovic a un message à faire passer. « Pour parler de la maladie, précise-t-il. Je suis dans l’acceptation aujourd’hui et pour aller plus loin ».

D’ailleurs, il a lancé une cagnotte en ligne qui sera reversée à 100 % pour la Ligue Française contre la Sclérose en Plaques.

Mais avant tout, ce jeune trentenaire a envie de se faire plaisir pendant sa semaine. « Je pars dans un souci de vacances et de repos, annonce Ludovic Clavaud.  Je veux aller au bout quoiqu’il arrive. Saint-Raphaël, la mer, je la verrai cette année ! ».

Alors rendez-vous le 8 septembre sur les bords de la Méditerranée.

Le Rallye Raid au Maroc, une expérience formatrice

Au printemps 2019, Ludovic Clavaud avait participé, avec sa compagne Juliette, au 205 Trophée, un rallye raid disputé au Maroc. Cette expérience sur les dunes du Sahara en 205 lui avait ainsi permis de mieux connaître son corps et, donc, de cerner sa maladie.

« Aujourd’hui, je me connais mieux »

« Je n’avais pas eu de poussée de sclérose mais une grosse fatigue due à la chaleur notamment, rappelle le Thoranais. Ça m’a donc servi pour adapter ce défi-là. Aujourd’hui, intérieurement, je me connais mieux  ».

Bien dans son corps – « avec le traitement de fond qui fait effet, je suis stabilisé » – et dans sa tête – « j’ai changé ma philosophie, je ne suis plus contre cette maladie, je suis pour en parler », Ludovic jugera, au jour le jour, sa condition physique. « Les étapes les plus longues sont très plates. On est sur un dénivelé positif de 800 mètres sur l’ensemble du parcours, détaille-t-il.

« Je ne suis pas infaillible »

Et, si cela s’avère nécessaire, « je peux couper pour faire moins de kilomètres ». Voire scinder son étape en deux jours. D’ailleurs, son trajet à vélo de 650 kilomètres, il l’a préparé minutieusement. « Tout au long, il y a des gares TER à proximité si besoin », rassure-t-il.

S’il accepte mieux sa sclérose en plaques et les effets que celle-ci procure sur son corps, s’il reconnaît « ne pas être infaillible », Ludovic Clavaud reste déterminer à aller au bout de son défi sportif afin de porter son message d’espoirs sur les bords de la Méditerranée.

Les étapes du défi

- Plateau des Glières - Virignin (95 km, 1er septembre)

- Virignin - Saint-Rambert d’Albon (108 km, 2 septembre)

- Saint-Rambert d’Albon - Les Tourettes (87 km, 3 septembre)

- Les Tourettes - Avignon (101 km, 4 septembre)

- Avignon - Aix-en-Provence (71 km, 5 septembre)

- Aix-en-Provence - Six-Fours-les-Plages (73 km, 6 septembre)

- Six-Fours-les-Plages - Sainte-Maxime (95 km, 7 septembre)

- Sainte-Maxime - Saint-Raphaël (27 km, 8 septembre)

Retour à Annecy le 9 septembre en TER.

Pour suivre le défi de Ludovic, rendez-vous sur le site de l’association Glières en 205