Bassin annécien : partez à la découverte des cours d’eau

Le contrat est valable jusqu’en 2023 et représente un budget de 49 millions d’euros. ©GW P.-SILA
Le contrat est valable jusqu’en 2023 et représente un budget de 49 millions d’euros. ©GW P.-SILA

Originales et pédagogiques que sont les idées de sorties à faire en famille sur les bords du Fier, de la Glière, de la Fillière. Plus confidentielles que les réserves naturelles du tour du lac, ces rivières révèlent un intérêt peu connu du grand public.

Pendant deux heures, dans les traces d’un éducateur environnement passionné et sous un format balade, les visites font appel à une pédagogie ludique et participative. Tout en observant la rivière et ses abords, c’est l’occasion d’aborder des sujets sur la protection, la qualité, la quantité de l’eau, mais aussi l’état des berges et la biodiversité sans oublier la faune et la flore.

Des découvertes sous les cailloux

Des boîtes à trésors, des bassines, des thermomètres, des gobelets ou des jeux rendent les visites captivantes. Ce sera l’occasion pour les enfants de faire des découvertes sous les cailloux et d’aiguiser leurs yeux à l’observation d’une faune dissimulée dans les feuillages. Dans le cadre des contraintes sanitaires, tout matériel manipulé sera désinfecté après les visites.

Ces balades ont débuté depuis le début du mois d’août au bord du Fier à Thônes et à Annecy-le-Vieux et ont déjà recueilli un vif succès, tant de la part des autochtones que des estivants. Une belle occasion de découvrir autrement la rivière qui coule si près de chez nous.

Les prochaines visites

- 13 septembre à 14 h 30 à Faverges-Seythenex (La Glière),

- 20 septembre à 14 h à Vallières (Pont de Coppet),

- 4 octobre à 14 h à Groisy (La Fillière),

- Durée de la balade : 2 heures,

- Limitée à 20 personnes,

- Inscription obligatoire au 06 22 54 92 68,

- Prévoir de bonnes chaussures, de l’eau et une casquette.

Des actions pour protéger l’eau de l’amont vers l’aval

Au travers du contrat de bassin Fier & Lac d’Annecy, dont le Sila est la structure porteuse, un accord technique et financier a été conclu avec les acteurs locaux concernés pour une gestion globale et durable de la ressource en eau et des milieux aquatiques.

Ce contrat est valable jusqu’en 2023 et concerne le Fier et ses affluents, le lac d’Annecy et les zones humides. Il représente un budget de 49 millions d’euros visant à des actions sur les milieux aquatiques et les risques naturels, la qualité et la ressource en eau et la valorisation.

Le contrat s’étend sur un bassin-versant de 950 km2, 72 communes, 700 km de cours d’eau et le lac d’Annecy. Il englobe notamment une opération collective de réduction des pollutions vers le milieu naturel menée avec les artisans et les industriels locaux dans le programme « Soyons Fier ». Il vise aussi la gestion des quantités d’eau, précieuses en ces temps d’alerte renforcée. Quant aux zones humides, elles sont préservées au travers des documents d’urbanisme.

Le contrat s’attache également à lutter contre les espèces végétales exotiques envahissantes comme la renouée du Japon et le buddleia.

À noter enfin que le Sila a relevé en juillet 2020 sur la station de Cran-Gevrier 9 millimètres de pluie seulement. Il s’agit de la plus faible pluviométrie jamais enregistrée depuis 1969.