Hausse du prix du tabac : les Bellegardiens vont-ils acheter en Suisse ?

Des Marlboro Gold, par exemple, coûtaient jusqu’ici 8,80 euros les 20 contre 9,30 euros aujourd’hui, en France.
Des Marlboro Gold, par exemple, coûtaient jusqu’ici 8,80 euros les 20 contre 9,30 euros aujourd’hui, en France.

En moyenne, un paquet coûtera 50 centimes de plus, portant le prix à environ 9 euros.

Ces coûts ont été décidés par l’arrêté du 17 octobre 2019 modifiant l’arrêté du 11 octobre 2019 portant homologation des prix de vente au détail des tabacs manufacturés en France, à l’exclusion des départements d’outre-mer.

Des buralistes inquiets mais pas à cause de la Suisse…

En Suisse, malgré le taux de change, le paquet est moins cher. Notre proximité géographique a-t-elle une influence sur le secteur ? Pas tant que ça, selon les gérants d’un bureau de tabac de Bellegarde :

« On a davantage peur du marché noir et des gens qui achètent sur internet, que de la proximité avec la Suisse. La Suisse termine toujours par s’aligner. Ils ne sont pas fous non plus, ils ont aussi envie de gagner de l’argent. Peut-être que les buralistes du Pays de Gex vont être plus impactés ».

La frontière, un peu trop loin de Bellegarde…

Qu’en disent les principaux concernés, à savoir les fumeurs ?

Le mari d’Angélique est frontalier ; elle partage : « Il arrive qu’il me ramène des cartouches mais comme il ne m’encourage pas à fumer, c’est rare ! Je les achète plutôt ici directement. Et puis on est jamais mieux servi que par soi-même !  »

Louison attend des proches sur le quai de la gare TGV. Cigarette à la bouche, il explique : « Je ne travaille pas sur Suisse. A vrai dire je n’y vais même presque jamais, même si ce n’est pas loin. Si je devais me rendre là-bas juste pour des cigarettes, je commencerais à m’inquiéter sur ma dépendance   ! Non, et puis avec le taux de change, c’est à peine plus rentable. Le temps c’est de l’argent, donc le temps passé sur la route et le prix de l’essence, vous croyez que c’est rentable ? Moi, pas.  »

La cigarette électronique dans toutes les bouches ?

Le train venu de Genève s’arrête, et premier réflexe pour une jeune femme à peine sorti du wagon : allumer sa cigarette.  Elle achète effectivement ses paquets en Suisse mais elle confie : « J’essaie de ralentir, d’arrêter totalement de fumer. Jusqu’ici les prix suisses ne m’ont pas aidé mais bon, là ça devient cher des deux côtés. Avant Noël j’achète une cigarette électronique, donc Suisse ou France, peu n’importe désormais ! »

Une bonne idée cadeau pour les fêtes si vous voulez inciter vos proches à arrêter de fumer ! (voir ci-dessous)

Connaître tous les prix

– Généralement, un fumeur se rend vite compte de l’augmentation du paquet qu’il a l’habitude d’acheter… Mais les plus curieux peuvent connaître toutes les modifications tarifaires. Elles sont publiques puisqu’elles ont été publiées au Journal Officiel.

– Vous pouvez les connaître en vous rendant sur le site legifrance.gouv.fr, rubrique «Le Journal officiel de la République française», à la date du 23 octobre 2019, texte nº21.

– Les anciens prix de ventes apparaissent à côté des nouveaux.

– Les prix des tabacs à rouler sont également indiqués.

Novembre, un mois spécial pour essayer d’arrêter !

Si Octobre Rose, la campagne nationale de lutte contre le cancer du sein, a largement marqué le mois précédent y compris dans les rues de Valserhône avec la mise en avant de cet événement par les commerçants à travers la décoration de leurs vitrines par exemple, novembre s’annonce être « le mois sans tabac   ».

C’est quoi ?

Il s’agit d’un défi collectif et national qui propose à tous les fumeurs d’arrêter pendant un mois avec le soutien de leurs proches.

Ce rendez-vous est organisé par l’équipe de Tabac info service qui estime qu’« un mois sans fumer, c’est cinq fois plus de chances d’arrêter définitivement   ».

Comment participer ?

Pour réussir le défi, plusieurs leviers sont mis en place : un des principaux est le « Kit d’aide à l’arrêt » qui comprend divers outils comme un agenda rempli de conseils. Il est distribué gratuitement en pharmacie ou peut être, le cas échéant, commandé sur le site internet dédié au mois sans tabac. Les proches des fumeurs peuvent télécharger sur internet des kits de soutien pour les encourager !

Des buralistes investis !

Le même bureau de tabac que nous avons interrogé quant à la proximité avec la Suisse (voir ci-dessus) lui aussi, joue le jeu : « On fait toujours la promotion du «mois sans tabac»  ! On essaie de tourner les gens vers des cigarettes électroniques, par exemple   ».

Courage à ceux qui relèvent ou vont relever le défi !

Plus d’infos sur : mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr ou au 39 89