Rumilly/Seynod : elle roule cinq kilomètres avec le père de sa fille accroché au capot

Les gendarmes ont dû intervenir pour arrêter l’automobiliste.
Les gendarmes ont dû intervenir pour arrêter l’automobiliste.

C’est une histoire qui aurait pu finir très mal. La scène se passe à Seynod. Dimanche 23 août, à 11 heures, une femme de 44 ans emmène une de ses filles à bord de son véhicule. À l’intérieur, trois autres enfants issus d’une première union.

Le conjoint de la mère de famille s’oppose à son départ et se plaque contre le capot de la voiture pour l’empêcher de démarrer. En vain. L’ex-épouse démarre et prend la direction de son domicile, Rumilly, le père toujours agrippé au capot.

L’homme s’en sort indemne

Elle roule environ cinq kilomètres pendant lesquels l’homme de 34 ans tente de faire stopper la voiture : il arrache des essuie-glaces, frappe le pare-brise, les vitres, parvenant même à en casser quelques-unes. Profitant d’un ralentissement, il parvient à descendre à hauteur de Treiges, miraculeusement indemne.

La mère de famille reprend sa route vers Marigny-Saint-Marcel par la RD1201 avant de se faire arrêter par une patrouille de la brigade de gendarmerie de Rumilly venue en renforts de celles de Seynod déjà engagée. Prise en chasse, la femme de 44 ans est arrêtée et placée en garde à vue. Présentée au Parquet le mardi 25 août, elle a été remise en liberté sous contrôle judiciaire. Elle comparaîtra en justice à une date ultérieure.