Bellegarde : redécouvrir la nature et le patrimoine grâce au géocaching

Pour trouver une géocache, il faut se munir d’un GPS puis inscrire son nom dans le «
logbook
» pour indiquer que l’on a trouvé l’objet.
Pour trouver une géocache, il faut se munir d’un GPS puis inscrire son nom dans le « logbook » pour indiquer que l’on a trouvé l’objet.

Sur les nombreux sentiers de randonnée aindinois, on peut parfois rencontrer des promeneurs un peu particuliers. Le nez en l’air ou fouinant dans la végétation, les géocacheurs ne marchent pas sans but : ils cherchent des caches, ces contenants de taille variable renfermant un « logbook » où inscrire son nom et la date, signe que la cache a été trouvée. Né aux Etats-Unis en 2000 et aujourd’hui pratiqué dans le monde entier, le géocaching est une activité alliant marche, découverte du patrimoine local et chasse au trésor. Pour devenir géocacheur, il suffit de s’inscrire sur le site ou l’application mobile. L’ancien moldu [nom tiré de la saga Harry Potter et désignant celui qui n’a pas de pouvoirs] gagne alors l’accès à une carte indiquant les caches autour de lui. Pour chacune d’entre elles, il trouvera un descriptif, ainsi que des coordonnées à entrer dans son GPS pour partir à sa recherche.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite