Des gens de toute la France, relativement peu d’étrangers

Brenda, au point d’accueil mobile de l’office de tourisme à La Faucille.
Brenda, au point d’accueil mobile de l’office de tourisme à La Faucille.

Beaucoup de monde, vendredi 7 août, sur les parkings du col de la Faucille. Un petit tour suffisait pour identifier les vacanciers  : quelques plaques régionales, bien sûr, Ain, Jura, Haute-Savoie, mais aussi Île-de-France, Hauts de France, Grand Est, beaucoup de Normands et de Bretons, des Pyrénéens, des Auvergnats, des Sudistes, Gard, Lozère, sans oublier la Haute-Saône et la Côte d’Or... Au plan international, quelques Belges, quelques Hollandais, mais pas autant qu’on aurait pu l’imaginer.

Peu de plaques suisses, en revanche, Genevois et Vaudois, pourtant proches, semblant préférer rester chez eux cette année.

Au PC de l’office de tourisme mobile, Brenda accueille les visiteurs. Ce que demandent le plus les gens ? « De la randonnée sur les crêtes, de l’activité en famille principalement.  »

Ce que confirme Mathieu, à Lélex, de retour avec sa compagne d’une marche jusqu’au Crêt de la Neige : « On vient de Dijon. On devait partir en Amérique Centrale, mais, Covid oblige, on a renoncé. Gosse, je venais en colonie de vacances dans la vallée. Alors on s’est dit, pourquoi pas  ? On a pris une nuit au camping à Chézery, on aurait aimé plus, mais c’était complet, alors là, on va repartir dans le Jura, rejoindre mes parents à Beaume-Les-Messieurs...  »

Où le camping est également plein...