Un glacier du massif du Mont-Blanc menace de s’effondrer

Le maire de Courmayeur a ordonné mardi 24 septembre la fermeture d’une route qui passe sous le glacier de Planpincieux, du côté italien du massif du Mont-Blanc car une partie du glacier, d’un volume de 250 000 mètres cubes, pourrait s’effondrer. © Corriere della Sera
Le maire de Courmayeur a ordonné mardi 24 septembre la fermeture d’une route qui passe sous le glacier de Planpincieux, du côté italien du massif du Mont-Blanc car une partie du glacier, d’un volume de 250 000 mètres cubes, pourrait s’effondrer. © Corriere della Sera

Une grande partie du glacier de Planpincieux, du côté italien du massif du Mont-Blanc, risque de s’effondrer, a annoncé mardi 24 septembre le Corriere della Sera. Le maire de Courmayeur, Stefano Miserocchi, a signé un arrêté pour fermer la circulation et évacuer plusieurs maisons dans la région du Val Ferret, une des plus touristiques du Val d’Aoste. En effet, selon les techniciens de la fondation Montagna Sicura, une partie du glacier, d’un volume de 250 000 mètres cubes pourrait s’effondrer.

Un glacier étroitement surveillé

« Selon les rapports des structures régionales et de la Fondazione Montagna Sicura, la vitesse de glissement du glacier de Planpincieux a considérablement augmenté au cours de la dernière période. Le scénario d’une éventuelle chute de la partie du glacier concerne le fond de la vallée artificiel, en particulier la route d’accès municipale à Planpincieux », explique le maire de Courmayeur. Le 7 août 2018, un glissement de terrain avait tué un couple de touristes milanais dans le Val Ferret.

Le glacier de Planpincieux, particulièrement sensible à la hausse des températures en raison de son altitude, fait l’objet d’une surveillance étroite depuis 2013 en raison de sa vulnérabilité.