Il cohabite avec le corps sans vie de sa mère pour toucher sa pension

Piet van der Molen a été condamné pour avoir caché durant deux ans le corps sans vie de sa mère pour profiter de sa pension.
Piet van der Molen a été condamné pour avoir caché durant deux ans le corps sans vie de sa mère pour profiter de sa pension. - DR

Piet van der Molen habitait Oirsbeek, dans le Limbourg, une province des Pays-Bas. Le Néerlandais a été condamné à une peine de 10 mois de prison dont 5 fermes pour avoir caché le corps de Gerda, sa mère décédée. Ainsi, il touchait chaque mois la pension de Gerda.

Pendant deux ans et demi, Piet a vécu avec le corps de sa mère, décédée à l’âge de 91 ans, dans sa maison. Il l’avait dans un premier temps mise dans du plastique avant de la mettre dans une armoire qui faisait office de cercueil. Celui-ci était fermé hermétiquement pour éviter le passage des odeurs, précisent les médias locaux.

Décédée de causes naturelles

Le corps de la vieille femme a été trouvé en 2015. L’autopsie a déterminé qu’elle était décédée de cause naturelle. Au total, pendant les deux ans et demi qui ont précédé la découverte du corps de sa mère, Piet a touché plus de 70 000 euros grâce à la pension de celle-ci.

Condamné dans un premier temps à six mois de prison, la cour d’appel de Den Bosch (Pays-Bas) a décidé d’alourdir sa peine : il a été condamné à 10 mois de prison, dont 5 fermes. Piet van der Molen, via son avocat, a annoncé qu’il faisait appel de cette décision.