Evian-les-Bains: comment sont préparées les expositions du Palais Lumière?

C’est au second étage du Palais Lumière, quelques mètres au-dessus des 600 m² dédiés aux expositions que tout se prépare. Le service culturel s’appuie sur l’expertise de William Saadé, conseiller scientifique depuis deux ans, afin de lancer l’organisation des expositions. Pour demander les prêts des œuvres, les premiers courriers sont envoyés trois ans avant la date de l’exposition. Sont ainsi préparés en ce moment les événements de 2022.

1

Le prêt des œuvres

Il faut ensuite penser à tous les aspects relatifs aux œuvres : la gestion des droits d’auteur, l’assurance, la création du catalogue, la réalisation des audioguides… Tout se décide via des appels d’offres. « Parfois il faut négocier pour obtenir les prêts d’œuvres. En général, nous acceptons quand il s’agit d’une pièce jugée importante pour l’exposition. Nous pouvons par exemple prendre en charge la restauration d’une peinture ou de son cadre », confie Jocelyne Charpentier, directrice du service culturel.

2

La prise en charge

des œuvres

Quand les œuvres arrivent dans la cité thermale, elles sont prises en photo et observée de près. Tout est noté et les conservateurs ou les représentants des musées et prêteurs sont présents pour voir comment elles sont traitées : « Le Louvre, le Quai d’Orsay nous font confiance, ils ont constaté que tout était fait avec sérieux » note la responsable.

3

La scénographie

Autour des œuvres, l’autre gros morceau est la scénographie. Pour la prochaine exposition «Lumière !« déjà présentée en France et en Italie, le scénographe a adapté le plan aux salles du Palais Lumière. Ensuite, les techniciens interviennent notamment pour installer le mobilier transporté début octobre dans deux camions semi-remorque. C’est le scénographe qui décide de l’implantation des œuvres et des travaux à effectuer. Lors de chaque préparation interviennent les employés de la Ville, ceux du service événementiel notamment, pour les travaux d’électricité ou encore ceux du service bâtiment pour la peinture. « Tout le monde est important, souligne l’adjointe en charge du Palais Lumière Magali Modaffari qui suit avec les responsables les équipes. Ils réalisent un travail soigné. »

4

Concerts, conférences, ateliers…

Pour faire vivre l’exposition, le service culturel prépare aussi le programme de médiation culturelle avec un concert, des conférences et des ateliers notamment à destination des plus jeunes. Enfin les médiateurs culturels se préparent en amont en s’informant de leur côté puis en suivant les commissaires dans le cadre d’une visite de formation.

Atmane Harfouche