Annecy et sa région

jeudi 06.06.2013, 14:00

"Le téléphone rose", le club interdit aux moins de 25 ans

Stéphane Campana, alias Poussin, et Nicolas Thomé veulent donner, grâce à leur Stéphane Campana, alias Poussin, et Nicolas Thomé veulent donner, grâce à leur "Téléphone rose", un second souffle aux nuits annéciennes des plus de 25 ans.

Stéphane Campana, plus connu sous le pseudonyme "Poussin", et Nicolas Thomé viennent tout juste de signer la reprise de la discothèque "Le Bull".


L'établissement, situé faubourg des Annonciades à l'entrée de la vieille ville, va être complètement transformé.
Tout a commencé il y a un an et demi quand le patron du Bull propose à Poussin de prendre la direction de l'établissement. « Il voulait avoir mon avis sur la partie clientèle, la décoration, l'animation », se souvient Stéphane, personnage très connu des nuits annéciennes. Avec son ami Nicolas, co-fondateur du Fauteuil Paresseux et propriétaire de Chez Ingalls, ils décident finalement de racheter l'établissement. « On a travaillé sur le projet pendant plusieurs mois pour rendre les choses possibles et ainsi acquérir la confiance des banques ».
Pendant un an, ils imaginent, conceptualisent, inventent... « Le plus important pour nous était de ne pas investir de l'argent dans un lieu qui était voué à l'échec et dont les autorités ne voulaient plus ». Car comme beaucoup, Stéphane et Nicolas ont eu connaissance de la réputation peu flatteuse de l'établissement. C'est pourquoi, ils ont demandé tout de suite un entretien avec Marie-Noëlle Provent, la première adjointe d'Annecy. « On a été très gentiment reçus. On lui a expliqué que nous voulions faire les choses en toute transparence et confiance » .
Les deux jeunes hommes ont ensuite rencontré Alain Favre, le directeur départemental de la sécurité publique. Un échange qui fut constructif et positif.
« Prochainement, nous allons voir les agents de la brigade anti-criminalité pour continuer dans cette transparence ». Le président de l'association des résidents de la vieille ville, Pascal Dupille, a été également consulté.

Un club select
Stéphane et Nicolas ont donc présenté leur projet à tous les acteurs environnants. Un projet, qui consistera à créer un club, dont la vocation est de devenir privé, pour les Annéciens de plus de 25 ans. « Ce sont les oubliés de la vie nocturne. Il n'existe pas à l'heure actuelle d'espaces pour eux et musicalement, ils ne se retrouvent pas dans les autres établissements existants ».
Ce club, qui s'appellera "Le téléphone rose", sera complètement différent du Bull. « On va commencer par l'entrée, où tous nos portiers seront des quadragénaires avec enfants. C'est important pour nous, car cela évitera les bagarres. Pour nous, c'est inconcevable que l'on tape à coups de poings sur des clients. Il n'y aura pas de deuxième chance aux portiers et clients bagarreurs ». Les barmans, qui travailleront sur deux bars, auront enfin toute leur place. « Ce ne seront pas des machines, qui courent toute la soirée. Chacun aura son box de travail et ils seront tous habillés de la même manière et de façon très classe. Il y aura aussi une carte à cocktails ».
La musique sera assurée par trois DJs résidents : Julien Dorst, un ancien du Happy People (minimale de Berlin), Stéphane Lando (deep house d'Ibiza) et Manu Pescio/Dr No des SuperFriends (funk-soul, groove). « Un espace VIP sera réservé avec un accès avec bracelet ». Une carte de membre pourrait être mise en vente, qui permettra aux détenteurs d'entrer dans l'établissement à n'importe quelle heure, peu importe l'affluence.
Mais aussi d'avoir des réductions dans des commerces de choix de la ville.
La décoration sera des plus originales. À l'extérieur d'abord, avec une façade repeinte en noir mat, sans enseigne. Seule une cabine téléphonique rose sera installée dehors. À l'intérieur ensuite, avec une décoration style ancien cabaret, très intimiste, érotique. « Il y aura du mapping, des animations visuelles projetées sur des structures en relief ».
Le club pourra recevoir au maximum 350 personnes. « Notre idée est de redorer le blason du faubourg des Annonciades, de proposer quelque chose de qualitatif. Et pour cela, on travaille main dans la main avec le Finn Kelly's ». L'ouverture est prévue le jeudi 4 juillet.
LEILA LAMNAOUER

L'Essor savoyard
Réagissez sur Facebook
lessorsavoyard.fr
Le site de l'Essor Savoyard